enda-europe.org > Actions > Projets terminés > Solidarité Numérique Responsable
logo de l'ue

Ces publications ont été réalisées dans le cadre du projet "Des claviers pour tous? oui, mais pas à n'importe quel prix... vers une solidarité numérique responsable" cofinancé par la Commission Européenne. Les opinions qui y sont exprimées n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas les positions de l'Union Européenne.

Un guide pratique pour le don responsable de matériel informatique

couverture du guide pratique

Ce guide, rédigé par CF2M, une structure d'économie sociale et solidaire implantée en Belgique, dresse un panorama des enjeux sociaux, environnementaux et économiques, ainsi que des contraintes réglementaires, législatives et pratiques autour du réemploi de matériel informatique et de son envoi vers des pays du Sud.

Fondé sur l'expérience de CF2M avec ses partenaires africains, le guide pratique propose des repères méthodologiques, des conseils techniques et des pistes de réflexion.

La version papier est épuisée, mais vous pouvez télécharger le guide en version électronique

Les lettres d'information électroniques

Archives des lettres d'information électroniques du projet

Lettre d'information n°1

Lettre d'information n°2

Lettre d'information n°3

Etude sur les initiatives de solidarité numérique

 

En partenariat avec Enda Tiers-Monde (Environnement, Développement, Action), ONG de développement international basée au Sénégal, Enda Europe a lancé en mars 2008 le projet « Des claviers pour tous ? Oui, mais pas à n'importe quel prix ! Vers une solidarité numérique responsable ». Ce projet a pour ambition de relever deux défis : contribuer à la réduction de la fracture numérique dans les pays en développement (PED) - un point qui fait partie de l'Objectif 8 des Objectifs du Millénaire pour le Développement - et éviter la dégradation de l'environnement dans les PED, causée par une accumulation d'équipements non traités et en fin de vie dans le domaine des Techonologies de l'Information et de la Communication (TIC), communément appelés e-déchets. L'équipe du projet a mené une étude sur les dons de matériel informatique en France, aux Pays-Bas et au Sénégal. Une recherche sur Internet et un examen de la littérature ont également été effectués afin d'obtenir un aperçu des organisations oeuvrant dans le don d'ordinateurs d'occasion (« initiatives de solidarité numérique ») et des entretiens ont été réalisés avec des organismes publics et de la société civile, ainsi qu'avec des entreprises et des municipalités françaises, néerlandaises et sénégalaises.

 

Télécharger l'Etude sur les initiatives de solidarité numérique en France, aux Pays Bas et au Sénégal

L'exposition pédagogique «Des claviers pour tous? Pas à n’importe quel prix…»

L’exposition est engagée pour le développement durable et la solidarité Nord-Sud

Exposition : Des claviers pour tous ? Pas à n'importe quel prix ...

Enda a toujours eu le souci d’apporter à ses projets une approche globale intégrant tous les aspects du développement durable: l’environnement (protection des éco-systèmes, éducation à l’environnement, technologies environnementales appropriées...), l’humain (accès aux services sociaux de base, droits des personnes marginalisées ; amélioration de l’habitat précaire, gouvernance locale et participation...) et l’économique (Création d’activités génératrices de revenus (recyclage, agriculture urbaine par le compostage...)

Par exemple, l’ONG appuie les personnes qui vivent de l’économie populaire, dont la collecte et le recyclage par la sécurisation de leurs conditions de travail, le renforcement de leurs capacités organisationnelles, la valorisation de leur profession....
Une exposition « Ingénieuse Afrique, Artisans de la récupération et du recyclage » montée dans les années 1990 par Enda Ecopole, une équipe d’Enda Tiers Monde au Sénégal, a été présentée en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe avec pour objectif de briser le prisme réducteur de la récupération vue comme preuve de sous-développement, de valoriser l’investissement humain et l’esprit de créativité et de sensibiliser le public occidental aux enjeux de l’économie populaire urbaine.
Nombreux sont aujourd’hui les associations, entreprises, collectivités territoriales et individuels à envoyer du matériel informatique en fin de vie dans les pays du Sud dans le but de réduire la fracture numérique entre les pays industrialisés et les pays en développement, sans avoir conscience de l’impact environnemental et social de leurs « dons ».

 

Il s’agit alors de relever deux défis : réduire la fracture numérique des pays en développement (PVD), Objectif 8 des Objectifs de Développement du Millénaire et éviter la dégradation de l’environnement des PVD par l’accumulation de l’équipement non traité et en fin de vie des Technologies de l’information et de la Communication (TIC) connu sous le nom de “déchets numériques” ou “e-déchets”.
L’absence généralisée de structures saines de traitement des déchets dans les pays à faible revenu est un réel danger. Tout d’abord, l’équipe du projet a mené des enquêtes sur les dons d’équipement numérique en France, aux Pays-Bas et au Sénégal dont l’objectif était de faire un panorama des organisations de solidarité numérique. Ensuite, l’équipe a créé des campagnes de sensibilisation en ciblant ces mêmes organisations mais aussi le grand public (les gouvernements européens locaux, les ONG facilitant l’envoi des équipements informatiques usagés aux PVD, les entreprises européennes de TIC et les consommateurs européens de TIC). Différents moyens ont été utilisés pour y parvenir : une étude comparative des initiatives des acteurs de la solidarité numérique, des tables-rondes entre entreprises, gouvernements locaux et ONG sur la fracture numérique, un manuel pédagogique sur la solidarité numérique responsable, une exposition, un communiqué de presse, une bande-dessinée, des émissions radio, une brochure pour expliquer comment bien utiliser ses EEE (Equipements Electriques et Electroniques)...

Partant d'un bon sentiment, ces actions de solidarité peuvent néanmoins nuire à la santé et à l'environnement des pays en développement. Sans traitement en fin de vie de ces matériaux, ces pays risquent de devenir les «poubelles numériques» des pays riches. C'est pour sensibiliser à cette problématique qu'Enda Europe organise son exposition à travers toute la France.

C’est une exposition nourrie de l’expérience des populations du Sud

Parmi ces images, des photos de conditions de travail difficiles, d’ateliers sauvages de démantèlement, de décharges à ciel ouvert où s’entassent les déchets électroniques mais aussi des solutions ici et là-bas afin d’agir de façon solidaire, durable et responsable.

C’est une exposition vivante et pédagogique

Panneaux d’information, jeux pédagogiques, cartes, illustrations graphiques et textes simples permettent aux plus jeunes d'acquérir des notions de base sur les différentes thématiques traitées par l’exposition. Le parcours logique, interactif, et engageant de l’exposition pourra aussi s’exploiter ensuite en classe par le biais des questionnaires qui permettront d’ouvrir diverses pistes de travail.

Pour plus d'information contacter :

Fabricia Devignes, Chargée de mission
fabricia.devignes(at)enda-europe.org